Les systèmes anti-chute


« Lorsque des dispositifs de protection collective ne peuvent être mis en oeuvre, la protection des travailleurs doit être assurée au moyen d’un système d’arrêt de chute approprié, ne permettant pas une chute libre de plus d’un mètre ou limitant dans les mêmes conditions les effets d’une chute de plus grande hauteur. Lorsqu’il est fait usage d’un tel équipement de protection individuelle, un travailleur ne doit jamais rester seul afin de pouvoir être secouru dans un temps compatible avec la préservation de la santé »
(Décret n°2004-927 du 1er septembre 2004).

Un dispositif de protection individuelle antichute s’articule autour de plusieurs éléments indispensables et d’une série de normes :

• Dispositif de préhension du corps (muni d’un ou plusieurs points d’accrochage)
• Liaison entre ce dispositif et un point d’ancrage
• Dispositif d’ancrage (point d’ancrage et ancre structurelle)

 

NORMES

> PRÉHENSION DU CORPS
C’est le harnais de sécurité, système de préhension du corps destiné à arrêter les chutes et qui s’adapte directement sur la personne.
Ce système peut être formé de différents éléments sangles, boucleries etc.
Un harnais est constitué au minimum d’un point d’amarrage (ou point d’accrochage) assurant le lien avec une longe.
Cette partie est couverte par la norme EN361 :
« Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur : Harnais d’antichute».
Le harnais peut également être constitué avec une ceinture (dispositif de préhension du corps entourant le corps à la taille).
Les ceintures sont couvertes par la norme EN358 :
Equipement de protection individuelle de maintien au travail et de prévention des chutes de hauteur: «Ceintures de maintien au travail et de retenue et longes de maintien au travail».
Les ceintures peuvent également être utilisées comme ceintures de maintien au travail et de retenue, constituées avec une longe.
(dans ce cas ce matériel n’assure pas la fonction antichute)


> LA LIAISON ANTI-CHUTE
(élément de connexion)
C’est le lien entre la personne – le harnais – et le point d’ancrage. Il s’agit des longes qui peuvent être en corde, en fibres
synthétiques, en câble métallique, en sangle ou en chaîne.
Longueur maximum = 2 mètres.
Cette partie est couverte par la norme EN354 :
«Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur : Longes».
Ces éléments peuvent être constitués avec un absorbeur d’énergie ; l’absorbeur d’énergie permet d’amortir le choc en cas de
chute. Cet élément est couvert par la norme EN355 :
«Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur : Absorbeurs d’énergie».
L’absorbeur est constitué d’une sangle pliée dans un emballage.

En cas de choc, l’emballage se déchire et la sangle se déplie limitant la force de freinage à un niveau non lésionnel.
La liaison antichute est équipée d’un connecteur permettant de la relier à la fois au harnais (point d’amarrage) et au point d’ancrage.
Les connecteurs peuvent être directement fabriqués avec la longe et/ou avec l’absorbeur d’énergie ou vendus séparément et adaptables par un mousqueton à vis.
Les connecteurs sont couverts par la norme EN362 :
 «Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur : Connecteurs».
Les connecteurs en fer ou en acier doivent être protégés contre la corrosion.

> LE DISPOSITIF D’ANCRAGE
Ancre structurelle - dispositif d’ancrage - point d’ancrage - EPI
Ancre structurelle - EPI

• ANCRE STRUCTURELLE
C’est le point de fixation sur une structure:
«Un (ou plusieurs) élément(s) fixé(s) durablement sur une structure, auquel (auxquels) il est possible d’attacher un dispositif d’ancrage ou un équipement de protection individuelle» (EN795:1996)

• DISPOSITIF D’ANCRAGE
«Elément ou série d’éléments ou de composants comportant un point d’ancrage ou des points d’ancrage» (EN795:1996)

• POINT D’ANCRAGE
«Elément auquel un équipement de protection individuelle peut être attaché après installation du dispositif d’ancrage»

(EN795:1996).
Le dispositif d’ancrage est couvert par la norme EN795 :
«Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur : Dispositif d’ancrage».

Différentes classes sont définies dans la norme suivant le type d’ancrage.
Clase A1   Dispositifs d’ancrage destinés à être fixés sur des surfaces verticales, horizontales et inclinées - EPI
Clase A2   Dispositifs d’ancrage destinés à être fixés sur des toits inclinés - EPI
Clase B     Dispositifs d’ancrage provisoires, transportables - EPI
Clase C     Dispositifs d’ancrage équipés de supports d’assurage flexibles horizontaux - non EPI
Clase D     Dispositifs d’ancrage équipés de supports d’assurage rigides horizontaux - EPI
Clase E     Ancres à corps mort - EPI
Des supports d’assurage peuvent exister entre les ancres :
- rail d’assurage ou l’on peut rattacher un EPI
- support d’assurage flexible ou l’on peut rattacher un EPI

 

anti-chute> AUTRES PRODUITS ANTI-CHUTE :
Antichute mobile sur support d’assurage rigide : norme EN353-1
«Sous-système constitué d’un support d’assurage rigide, d’un antichute mobile à blocage automatique qui est solidaire du support d’assurage rigide et d’une longe qui est fixé à l’antichute mobile. Un élément de dissipation d’énergie peut être incorporé à l’antichute mobile, à la longe ou au support d’assurage» (EN363).
• Résistance statique: support d’assurage rigide avec l’antichute mobile monté et la longe: résistance à une force d’au moins 15 kN
• Performance dynamique: avec une masse d’essai de 100kg, la force de freinage ne doit pas dépasser 6kN et la distance d’arrêt ne doit pas dépasser 1,0 m.

Antichute mobile sur support d’assurage flexible : norme EN353-2
«Sous-système constitué d’un support d’assurage flexible, d’un antichute mobile à blocage automatique qui est solidaire du support d’assurage flexible et d’une longe qui est fixée à l’antichute mobile. Un élément de
dissipation d’énergie peut être incorporé à l’antichute mobile, à la longe ou au support d’assurage» (EN363).

• Résistance statique :
- cordes d’assurage : résistance à une force d’au moins 20 kN,
- câbles d’assurage : résistance à une force d’au moins 15 kN

• Performance dynamique: avec une masse d’acier rigide de 100kg, la
force de freinage ne doit pas dépasser 6kN et la distance d’arrêt ne doit
pas dépasser 3,0 m.

norme EN360
«Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur :
Antichute à rappel automatique.

> AUTRES NORMES
EN365
«Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur : exigences générales pour le mode d’emploi et le marquage».
EN363
«Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur: système d’arrêt des chutes. Exigences générales pour le
mode d’emploi et le marquage».
EN364
«Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur : système d’arrêt des chutes. Méthodes d’essais. Définie les méthodes d’essais des éléments constituant un EPI contre les chutes de hauteur et les appareillages.